HISTORIQUE SOMMAIRE DE LA LEGION DE GENDARMERIE DES PYRENEES ORIENTALES

-La gendarmerie nationale des Pyrénées Orientales fut organisée selon les bases de la loi du 16/02/1791 après la suppression de la maréchaussée et fit alors partie de la 10ième division de la gendarmerie qui comprenait en outre celle de l'Aude et de l'Ariège.
-Par application de la décision royale du 28/12/1828, on la retrouve faisant partie de la 11ième légion avec celle de l'Aude ? de l'Ariège et du Tarn sous le commandement d'un capitaine.
-Le 17/08/1840 elle est commandée par un chef d'escadron
-Le 30/04/1841 l'arrondissement de Perpignan sous le commandement d'un lieutenant passe sous celle d'un capitaine.
-Le 22/03/1852 l'arrondissement de Céret sous le commandement d'un lieutenant passe sous celui d'un capitaine , l'arrondissement de Prades est scindé en deux sections, Prades et Osséja sous les ordres chacune d'un lieutenant.
-Le 09/12/1865 la section d'Osséja est supprimée pour être réunie à celle de Prades
-Le 01/01/1870 la 14ième légion dont dépend la Cie des PO devient 11ième légion et le chef lieu de commandement est transféré de Carcassonne à Perpignan.
-Le ministre de la guerre a adressé à la date du 29/03/1873 des félicitations à Mr le capitaine COUTURIER et aux deux brigades qui se trouvaient sous ses ordres , pour la patience qu'ils ont montré à supporter les attaques dont ils ont été l'objet et pour la vigueur dont ils ont fait preuve dans la répression d'une véritable insurrection qui a éclaté à Rivesaltes lors des opérations du tirages au sort le 08/03/1872.
-Le 05/06/1875 la compagnie des Pyrénées Orientales fait partie de la 26ième légion avec les Cies de l'Aude et du Tarn.
-Le 30/03/1876 la brigade à cheval de St Laurent de la Salanque est transformée en brigade à pied.
-Le même jour une brigade à pied est créée à Rivesaltes.
-Par décision ministérielle en date du 22/03/1880 la 26 légion devient 16ième légion bis et reste composée des mêmes compagnies, Pyrénées Orientales, Aude, Tarn.
-Le 01/02/1881 la brigade à cheval d'Olette est transformée en brigade à pied.
-Le 16/05/1881 est créée la brigade à pied de Cerbère.
-Les 16 et 30/05/1881 la brigade à cheval de Port Vendres est transformée en brigade à pied.
-Par décret du 06/04/1886 la 16ième légion bis est supprimée et les 3 départements qui la composaient doivent être compris ultérieurement dans la 16ième légion dont le chef lieu est Montpellier.
-Le 13/01/1887 la Cie des PO passe sous le commandement d'un capitaine.
-Le 18/02/1887 ont été transformées en brigades à pied la 3ième à cheval de Perpignan sous le titre de 2ième Cie à pied, ainsi que celle de St Paul.
-Le même jour a été créée une 3ième Cie à pied à Perpignan, les brigades de St Laurent de la Salanque et de Prats de Mollo, qui étaient commandées par des brigadiers passent sous le commandement d'un maréchal des logis, et celle d'Osseja qui était commandée par un maréchal des logis passe, à la même date, sous le commandement d'un brigadier .
-Le 28/06/1887 le harnachement modèle 1874 est adopté pour la gendarmerie, les hausses et les chaperons sont supprimés et remplacés par des tapis et de calottes.
-Le 07/11/1887 le gendarme MARROT des brigades de Perpignan est mort des suites d'un coup de feu reçu la nuit en luttant contre 3 contrebandiers armés qu'il voulait arrêter.
-Le 23/11/1887, le manteau et le collet sont remplacés par le manteau criméen et la capote manteau.
Le 24/12/1887 le décret du 06/04/1886 est en partie abrogé, la 16ième légion bis est rétablie et la Cie est de nouveau commandée par un chef d'escadron.
Le 21/04/1888 les brigades de Céret et de Prades passent sous le commandement d'un maréchal des logis chef, la 2ième Cie à cheval de Perpignan, celle d'Osséja et de Mont-Louis sous celui d'un maréchal des logis.
Par note ministérielle du 30/07/1889 et par décision ministérielle du 08/10 suivant il est apporté des modifications à la description du 11/08/1885 sur l'uniforme de la gendarmerie.
Les commandants de compagnie :
DELPLANQUE Amédée Joseph du 30/07/1862 au 11/08/1864, dossier pension 4Yf 30367
MONNIER du 12/08/1864 au 05/01/1865
HAUTSON du 06/01/1865 au 04/11/1870
VIVEN du 03/12/1870 au 09/01/1873
MIGNOTTE du 03/03/1873 au 08/12/1878
BASSET du 09/12/1878 au 06/04/1879
GRIMALDI du 05/07/1879 au 15/12/1881
BOUGETTE du 16/12/1881 au 02/03/1882
FLACON du 03/03/1882 au 13/11/1886
LABREVOIT Jean Edmond (comme capitaine) du 13/01/1887 au 28/121887 puis comme chef d'escadron à compter du 29/12/1887, dossier pension 5Yf 92598
 
Les chefs de légions
DE BUCHARD du 01/01/1870 au 14/01/1871
CULLET du 26/01/1871 12/05/1875
LE GALLAIS du 13/05/1875 au 08/10/1875
SCHEIDER du 09/10/1875 au 07/09/1878
LUBET du 08/09/1878 au 21/08/1882
OGIER du 22/08/1882 au 03/10/1883
POTELLERET du 04/10/1883 au 18/02/1885
JOUFFROY du 07/03/1885 au 01/09/1889
EPRON à partir du 02/09/1889
 
Ref registre des contrôles des troupes pour la gendarmerie nationale 42Yc 380
 
 

Page d'accueil

Sommaire


Copyright 2003 Alls rigths reserved - Les relevés systématiques présents sur le site : http://perso.wanadoo.fr/claude.soulier/ sont la propriété de Claude Soulier. Les informations sont destinées aux généalogistes amateurs pour un usage personnel - Tout commerce est formellement INTERDIT . INTERDITE également la publication de mes relevés systématiques sous quelque format que ce soit . Les associations de généalogie et autres ne peuvent en aucun cas les publier sur Minitel ou leur site Internet, seule une publication sur papier ou sur CDRom destinée à leurs adhérents est possible à condition de m'en demander au préalable l'autorisation .